jeudi 20 mai 2021

Formation drone : Le nouvel examen CATEGORIE OUVERTE est en ligne MAIS....

Que vous soyez exploitant en catégorie ouverte ou spécifique, télépilote ou propriétaire d'un aéronef télépiloté, AlphaTango® vous permettra de réaliser en ligne la plupart des démarches administratives nécessaires à votre activité.

AlphaTango®

AlphaTango® est un portail web administré par la DSAC et mis à la disposition des utilisateurs d’aéronefs télépilotés, leur permettant de :

  • gérer leurs données personnelles
  • enregistrer les aéronefs dont ils sont propriétaires (cette fonctionnalité sera disponible dès la publication des textes d’application de la Loi n° 2016-1428 relative au renforcement de la sécurité de l'usage des drones civils)
  • obtenir une attestation de suivi de formation, pour les télépilotes de loisir qui ont suivi la formation en ligne Fox AlphaTango et une formation équivalente dispensée par les fédérations FAAM/UFOLEP
  • déclarer leur activité d’exploitant professionnels et réaliser les autres démarches applicables à cet aéronef (bilan annuel d’activités, notification de certains vols au Ministère des Armées ou à la préfecture territorialement compétente)
Ainsi s'enregistrer sur alpha tango,  suivre les cours en ligne est simple..


MAIS ATTENTION, lorsque vous passerez l'examen en ligne et que vous obtiendrez un résultat minimum de 30 bonnes réponses sur les 40, vous ne pourrez plus revoir vos mauvaises réponses et ainsi améliorer vos connaissances.

Connaitre ses erreurs est un grand pas dans la formation des pilotes drone comme dans tous les domaines. Malheureusement, pour une raison inconnue, la DGAC ne communique pas sur les mauvaises réponses que vous avez données.

D'où notre conseil : essayez de conforter vos connaissances au maximum avant de passer l'examen télépilote Catégorie ouverte.


Bons vols à tous



mercredi 19 mai 2021

Formation pilote drone : check list "arrivée sur site" : l'environnement immédiat du télépilote

Les facteurs humains dans le pilotage drone interviennent pour beaucoup dans la réussite de nos missions, que ce soit en termes de sécurité ou de qualité de la réalisation du vol.

Un des éléments auquel nous accordons beaucoup de poids est la préparation de l'espace de travail du télépilote sur le site de la mission.

Plaçons nous dans les conditions de réalisation d'une mission du télépilote :

Bien sûr, le télépilote a préparé sa mission sérieusement, analysé  à l'aide des différents outils informatiques les environnements pour les déplacements à réaliser par le drone. 

A l'arrivée sur site, tel que le prévoit sa check list "AVANT VOL", il vérifie que l'environnement est tel qu'il l'avait prévu : lignes hautes tensions, arbres, dénivelé, bâtiments, météo..  

Il installe donc son drone prêt à réaliser sa mission. 

La condition de la check list précisant très souvent   "contrôle délimitation et sécurisation espace télépilote" étant remplie, il s'apprête à démarrer la mission.

En bon professionnel,  il a sécurisé, délimité mais a-t-il contrôlé que cet espace ne comporte pas d'autres embuches telles que pierres, trottoirs, etc..

En cas de déplacement de sa part dans cet espace, peut-il reculer, avancer, se déplacer sans risque de tomber en heurtant une pierre, un trottoir? Lors de son contrôle, il a bien vu le trottoir mais c'est un élément que l'on maitrise en tant normal. Durant le vol, les yeux sur sa console, le télépilote va-t-il y penser?

Pour exemple, un de nos pilotes a vu son drone en vol envahi par des abeilles le considérant certainement comme un ennemi. Il a voulu ramener le drone vers le point d'atterrissage, celui-ci étant proche de lui. C'est là où les choses se sont gâtées car les abeilles sont directement venues vers lui et il a reculé, heurtant une pierre. Le télépilote est tombé, la console lui échappant. Heureusement, en mode GPS, l'appareil s'est stabilisé, la console n'a pas souffert durant la chute et le poser a pu se faire sans autre problème.

Bien sûr, il n'y a pas d'abeilles partout mais observez le cheminement du télépilote durant son vol et vous pourrez constater que très souvent il est en mouvement, parfois important.

Pour éviter ce souci :

Il suffit donc de rajouter dans sa check list la mention "Controle délimitation, sécurisation, absence d'obstacles espace télépilote".

Bons vols à tous 

Toujours plus d'informations

Missions pilote drone : Y-a-t-il une priorité dans les demandes d'autorisation pour vol drone S2 S3

Les demandes d'autorisations drone 

Nous abordons bien sûr ce sujet des demandes d'autorisations lors de nos formations drones à lyon  mais on peut se demander quel organisme contacter en premier pour la réalisation de vols en milieu urbain (S3 dans les SCENARIOS NATIONAUX ) ou en milieu non urbain donc le tout en vol 'hors vue'.                                

Les organismes habituellement contactés pour les prises de vue en agglomération:


Pilote de drone

- Mairie

- gestionnaire aérodrome ou aéroport

- le ministère des armées

- la préfecture

- le gestionnaire ou DSAC pour vols qui dérogent aux dispositions prévues par les scénarios nationaux

et d'autres parfois..

On hésite parfois à faire part du projet à la mairie par exemple avant d'essayer d'obtenir l'accord du gestionnaire de l'aérodrome situé près du lieu d'évolution. Lequel en premier sans froisser les susceptibilités?

Choix toujours difficile alors revenons à la réglementation sachant qu'il n'y a pas de priorité pour les demandes d'autorisations:

    - LA MAIRIE : 

Un maire n'est pas compétent dans la gestion de l'espace aérien. 

Il ne peut donc pas interdire le survol d un drone (c'est la compétence du préfet). En revanche, il est compétent pour des vols de drones dans des installations fermées type gymnase, etc et peut interdire la présence d'un télépilote/ décollage et atterrissage sur certains secteurs de sa commune.

 La mairie, ainsi que les services municipaux, services de police pourront intervenir dans la mise en place d'un périmètre de sécurité (protection des tiers, informations, etc.

 Il est toujours souhaitable d'informer la mairie de vols de drone au dessus de l'espace public même si ces vols ont fait l'objet d'une déclaration auprès de la préfecture du département survolé(cas de vol en "zone peuplée")

- LE GESTIONNAIRE DE L'AERODROME - AEROPORT

Celui-ci peut refuser le vol de drone à proximité de son terrain si cela représente un danger pour les aéronefs ou les pilotes. Bien sûr, cela si on sort des hauteurs réglementaires (hauteur selon distance de l'axe de l'aérodrome). C'est un bon sujet de négociation et montrer ainsi nos capacités à être responsables en tant que professionnels.

- LA DSAC - Le ministère des armées

Ces services portent toujours un regard bienveillant sur nos requêtes sous réserve que les dossiers soient bien préparés. Montrer que nous comprenons les différents aspects de la sécurité des vols de drone professionnel, que nous tenons nos engagements aidera fortement à ce que les autorisations soient données en toute quiétude.

En résumé, la préparation des dossiers, des éléments de sécurité que vous avez prévus sont autant d'éléments que vos contacts apprécieront.

- LA PREFECTURE 

Un dossier correctement ficelé avec toutes les pièces nécessaires aura toujours un bon retour et une plus grande célérité de traitement des services de la préfecture.


N'oublions pas non plus que vous aurez probablement à réaliser des vols dans les mêmes secteurs et donc à être en contact avec les mêmes organismes..

 

Bons vols  à tous

Toujours plus d'informations sur



Formation drone : Le nouvel examen CATEGORIE OUVERTE est en ligne MAIS....

Que vous soyez exploitant en catégorie ouverte ou spécifique, télépilote ou propriétaire d'un aéronef télépiloté, AlphaTango® vous perme...